Publié : 3 janvier 2010

D’où vient l’eau que nous buvons à Bracieux ?

L’eau potable à Bracieux (et dans les communes voisines)

 

D’où vient l’eau distribuée au robinet ?

Merci à la SAUR pour la visite guidée et les informations.(le 9 juin 2005)

 

A Bracieux et dans les communes voisines, l’eau vient d’une nappe phréatique : la nappe de calcaire de Beauce.

Cette nappe d’eau souterraine est très étendue et se situe en partie sous les communes de Bracieux, Tour-en-Sologne, Fontaines-en-Sologne, Mont-près-Chambord, Chambord, ...

L’eau est extraite de cette nappe dans des puits (forages) :

Forage de Bracieux.

L’eau est extraite de la nappe phréatique par pompage.

Canalisation permettant le pompage de l’eau située environ 10 m plus bas dans le puit.

Forage de Tour-en-Sologne.

A Tour-en-Sologne, l’eau jaillit naturellement sans pompage : c’est un puit artésien.

(Merci à la SAUR pour la visite)

(La vanne n’est que légèrement ouverte !)

 

Après extraction, l’eau circule dans des canalisations et passe dans un compteur exhaure afin de connaître le volume d’eau extrait :

Compteur exhaure permettant de connaître le volume d’eau arrivant au stockage. (le fil branché sur le compteur permet de transmettre les mesures, via le téléphone, à un ordinateur)

 

Ensuite, l’eau va être "traitée" avant d’être stockée :

A Bracieux, elle passe sur un filtre (dans le cylindre blanc) en alumine activée pour abaisser la teneur en arsenic.

Puis, on envoie du dichlore (gaz dangereux) dans l’eau. Ce gaz tue les bactéries et permet la bonne conservation de l’eau lors de son stockage et de son acheminement.

(A Tour-en-Sologne, seule cette étape est réalisée)

L’eau de la nappe de calcaire de Beauce étant de bonne qualité, elle n’a pas besoin d’autres traitements.

Elle peut alors être stockée :

A Bracieux, dans un château d’eau :

L’eau traitée sort du filtre à alumine activée.

Elle est envoyée à l’aide d’une pompe dans le réservoir du château d’eau.

Le réservoir vu du dessous : il est à une trentaine de mètres du sol.

Au pied du château d’eau. Le réservoir est d’environ 350 m3.

 

A Tour-en-Sologne, le puit étant artésien (l’eau jaillit seule), l’eau n’est pas stockée dans un château d’eau mais dans une citerne (bâche) enfouie dans le sol à côté du puit :

Réservoir d’eau de TOUR-en-Sologne.Le réservoir est d’environ 350 m3 lui aussi.

 

L’intérieur de la citerne (désolé l’image est floue mais il a fallu faire vite pour ne pas salir l’eau).

 

Après avoir été stockée, l’eau est distribuée dans le réseau vers les particuliers, les collectivités ou les industries.

Elle passe en sortie de stockage à nouveau dans un compteur :

Compteur de sortie d’eau du château d’eau de Bracieux.

 

A Bracieux, la distribution est "gravitaire" : l’eau étant placée en altitude dans le réservoir du château d’eau, elle coule du fait de son poids, ce qui maintient la pression dans les canalisations du réseau.

 

A Tour-en-Sologne, la distribution est assurée par des pompes (trois pompes fonctionnant chacune à tour de rôle)et un système de surpression à air qui maintient la pression dans le réseau de distribution d’eau :

Les pompes de distribution d’eau de Tour-en-Sologne.

Dispositif permettant de maintenir la pression dans le réseau de distribution.

Pressostats

Manomètre indiquant la pression d’air dans le sur-presseur (?)

 

L’ensemble des installations (pompage, stockage, distribution) est maintenant suivi par informatique et télétransmis à la SAUR :

Ordinateur de contrôle et de suivi du château d’eau de Bracieux.

Evolution du remplissage du réservoir du château d’eau de Bracieux. (9 juin 2005 à 14h05)